Barbès - Goutte d'Or - Marcadet - Simplon -La Chapelle

Pari citoyen Paris 18

Le Collectif

Sites internet

Recherche

En-tête

Module « En-tête du Blog »
Module personnalisé au contenu rédigé par vos soins. Vous pouvez y intégrer des images ou autres types de média.

VENTES A LA SAUVETTE, TROP C’EST TROP !

Tous, nous voulons pouvoir vivre dignement et en paix dans ce quartier

Signez la pétition du collectif Pari citoyen pour paris18 sur Pétition publique : http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=goutte12

Pour nous contacter :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   ou RDV chaque samedi à partir de 11h au café "le 34", 34 rue Léon

Vous pouver aussi consulter notre page facebook : https://fr-fr.facebook.com/paricitoyenparis18

 

DE L’IMPUISSANCE VOLONTAIRE 

Montaigne : La parole est moitié à celui qui parle, moitié à celui qui l’écoute. 

Entre une élue de la Mairie du 18ème qui n’avait pas craint de déclarer "il ne faut pas se faire d'illusion, les vendeurs à la sauvette on ne pourra rien y faire " et la nouvelle commissaire de police stipulant qu’on a jamais pu régler le problème de la vente à la sauvette, la parole de la puissance publique est au diapason de l’impuissance, une impuissance volontaire et affichée. Les habitants, ceux qui peuvent encore écouter et recevoir cette parole, sont ainsi sommés de renoncer à leur espérance de voir leur quartier sortir du chaos qui y règne depuis une quinzaine d’années. Etrangement, dans cette période très anxiogène (attentats et chômage), ce discours de l’impuissance publique est un suicide politique auprès des électeurs. Affolement, perte de contrôle et de perspectives !??

A contrario, en 2012, se mettait en place à la Goutte d’or une des premières ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire) sous la direction du commissaire Nelson Bouard en collaboration avec le Parquet et la Municipalité de Paris. La puissance publique affirmait une volonté politique en accord avec les espérances des habitants. Des résultats significatifs avaient alors été obtenus sur les problèmes que subissent les habitants de la Goutte d’or et nous pouvions nous attendre à leur résolution sur la durée.

Preuve avait ainsi été faite que la puissance publique pouvait si elle voulait. Aujourd’hui, après une volteface illustrée par les discours démissionnaires du commissariat et de la Mairie du 18ème, nous sommes revenus quatre ans en arrière.

Forts de cette expérience, nous demandons le rétablissement et l’approfondissement du dispositif de la ZSP (voir plaquette officielle de la ZSP www.paricitoyenparis18.net), et notamment une action résolue et durable contre l’occupation agressive de l’espace public par les sauvettes sur le triangle Dejean/Poulet/Poissonniers et ses débordements sur les alentours (rue des Poissonniers, carrefour Labat/Marcadet). Nous demandons également la poursuite de ce dispositif sur tous les autres problèmes listés dans les missions de la ZSP (lutte contre la prostitution esclavagiste et ses proxénètes etc.)

 

Module image